Nouvelles

Nouvelles

Québec Vert demande une certification Végétaux du Québec pour mieux identifier les produits et services horticoles de chez nous

Alors que la pandémie de la COVID-19 a rappelé aux consommateurs québécois l’importance d’encourager l’achat local, ceux-ci ne sont toujours pas en mesure d’identifier rapidement, et donc d’opter, pour les plantes, arbres et autres végétaux du Québec. Afin d’aider cette industrie d’avenir à se développer à son plein potentiel, Québec Vert souhaite que le prochain gouvernement s’engage à mettre en place une initiative de certification des végétaux d’ici. Dans ce contexte, un effort supplémentaire est également nécessaire afin de faire connaître les nombreux bienfaits des végétaux et encourager la poursuite de la recherche et de l’innovation dans le secteur horticole.


Un secteur économique en pleine effervescence
Le secteur québécois de l’horticulture ornementale, environnementale et nourricière a connu une forte croissance pendant les deux dernières années, et ce, en dépit des vagues successives de la COVID-19 et des confinements. Au Québec, on estime que 75 % des ménages ont recours, chaque année, à des biens ou des services issus de cette industrie. Le secteur regroupe plus de 6 000 entreprises en production, en commercialisation et en services et compte plus de 40 000 emplois, pour un chiffre d’affaires direct annuel de plus de 3,7 milliards de dollars, contribuant de ce fait de manière significative au dynamisme économique du Québec.

Trop de produits étrangers dans les coins jardin
Toutefois, encore aujourd’hui, un très grand nombre de végétaux vendus autant en jardineries que dans les coins jardin des grandes surfaces proviennent de l’extérieur de la province. En effet, les producteurs horticoles d’ailleurs au Canada et aux États-Unis bénéficient d’un environnement d’affaires plus compétitif, notamment en raison d’un climat plus favorable à la croissance de certains types de végétaux produits à l’extérieur. Pourtant, les végétaux produits ici au Québec sont de grande qualité. Ils sont également mieux adaptés à notre climat : plus rustiques et pourvus d’une charpente rigoureuse, ceux-ci sont en meilleure posture pour traverser nos hivers québécois.


Une certification Végétaux du Québec pour promouvoir l’achat local
Afin de remédier à cette situation, la mise sur pied d’une initiative de certification et de promotion des plantes, arbres et autres végétaux du Québec, qui pourrait par ailleurs s’inspirer d’Aliments du Québec, apparaît essentielle. Rappelons qu’Aliments du Québec permet aux consommateurs de repérer rapidement en épicerie les produits alimentaires produits et préparés au Québec. Pour atteindre les résultats attendus, Québec Vert souhaite que la mise en place d’un tel programme s’accompagne d’une campagne d’information et de promotion à l’attention des consommateurs québécois.

Des bénéfices nombreux qui gagneraient à être davantage connus de la population
La campagne d’information et de promotion souhaitée devrait porter sur les nombreux bénéfices des végétaux. Au cours des dernières années, plusieurs recherches ont effectivement démontré les nombreux impacts positifs des végétaux, que ce soit en matière de lutte contre les îlots de chaleur, les inondations ou encore l’érosion des berges.

Les végétaux sont aussi de formidables alliés dans la lutte aux changements climatiques,
contribuant activement à la séquestration et au stockage du carbone ainsi qu’à la recharge des nappes phréatiques. Ils permettent également d’améliorer la qualité de l’air en y réduisant la concentration de matières toxiques. Les travaux menés par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) font d’ailleurs fréquemment la promotion des bienfaits des végétaux et de leur caractère essentiel à l’épanouissement et à la santé de la population.


Encourager la poursuite de la recherche et de l’innovation dans le secteur horticole
Au-delà des connaissances actuelles, il importe finalement d’encourager la poursuite de la
recherche et de l’innovation dans le secteur horticole afin de répondre adéquatement aux défis du 21e siècle. Alors que la question de la protection des abeilles et des autres pollinisateurs prend de plus en plus de place dans l’espace public, Québec Vert, qui réalise actuellement une revue de littérature scientifique sur la question, note que peu de données probantes existent quant aux types d'aménagements et aux meilleures pratiques à adopter dans le secteur horticole. Pourtant, les végétaux, rappelons-le, ont un rôle central à jouer, représentant à la fois l’habitat et la source de nourriture principale des abeilles et d'autres pollinisateurs essentiels à la biodiversité. À ce chapitre, la mise sur pied par le prochain gouvernement d’une chaire de recherche sur les végétaux et leur utilisation pour la protection des pollinisateurs est une avenue à privilégier.


Pour madame Luce Daigneault, directrice générale de Québec Vert, « que ce soit à l’épicerie, en quincaillerie ou encore à la SAQ, de plus en plus de consommateurs québécois font le choix d’encourager local. Il est important que l’achat québécois soit aussi une option en jardinerie ou dans le coin jardin des grandes surfaces. Nous invitons donc le prochain gouvernement à se joindre à nous pour mettre sur pied un programme de certification des végétaux d’ici. Par ailleurs, à l’heure des défis que posent les changements climatiques, il nous apparaît essentiel de faire connaître davantage les nombreux bienfaits des végétaux ainsi que de poursuivre le développement des connaissances à cet égard. »

À propos de Québec Vert

Québec Vert est une fédération composée de 12 associations d’entreprises et de professionnels oeuvrant en horticulture ornementale, environnementale et nourricière. Porte-parole de la communauté du végétal et du paysage, sa mission est de représenter et de promouvoir ce secteur stratégique et d'en favoriser la croissance dans une perspective de développement durable.

- 30 -

Informations
Chatelaine Riendeau
Agente de communication et de liaison
Cellulaire : 450 278-3644
Courriel : chatelaine.riendeau@quebecvert.com


Retour à la liste des nouvelles