Page 44 - Québec Vert Avril-Mai 2017
P. 44

 Les membres de la Communauté internationale des obtenteurs de plantes ornementales et fruitières à reproduction asexuée (CIOPORA) aiment dire qu’ils participent à l'amélioration d’une industrie qui embellit chaque jour la vie des gens. Aux yeux des consom- mateurs, c’est très simple : les  eurs comptent parmi
les choses les plus belles de la nature et sont probable- ment la meilleure façon de marquer chacune des célébra- tions et événements de la vie.
Quiconque s’intéresse à l’industrie de l’amélioration
végétale se rend vite compte que la situation est loin d’être aussi simple. À lui seul, le développement des plantes est
un processus long et coûteux. Il faut plus d’une décennie
à bien des obtenteurs pour développer une nouvelle
variété végétale dotée d’un meilleur ensemble de caractères.
Mission et rôle de la CIOPORA
La CIOPORA a été créée par un groupe de sélectionneurs de rosiers le 4 février 1961, à Genève en Suisse. Plus tard cette année-là, les bases d’un système international de protection des variétés végétales ont été jetées quand l’Union internationale pour la protection des obten- tions végétales (UPOV) a été établie par la Convention internationale pour la protection des obtentions végé- tales, à Paris. Aujourd’hui, après plus d’un demi-siècle et trois révisions de la Convention de l’UPOV, la CIOPORA demeure la seule organisation mondiale qui représente les intérêts des obtenteurs du secteur des plantes orne- mentales et fruitières uniquement en ce qui concerne leurs droits de propriété intellectuelle.
Depuis ses débuts, la CIOPORA s’est donné un mandat clair : créer un regroupement d’entreprises et d’or- ganisations qui accordent de la valeur à la propriété
intellectuelle et de l’importance à sa protection e cace à des  ns de développement durable du secteur de l’horticulture et de la société en général.
La CIOPORA compte aujourd’hui 110 membres, surtout des obtenteurs, mais également des associations natio- nales d’obtenteurs, des avocats spécialisés en propriété intellectuelle et des consultants en provenance de
plus de 25 pays. L’association est dirigée par un conseil d’administrateurs recrutés au sein de certaines des plus importantes sociétés d’amélioration végétale et asso- ciations d’obtenteurs au monde, mais ses objectifs sont toujours dé nis à l’occasion de l’assemblée générale annuelle qui réunit chaque année tous les membres de la CIOPORA. La dernière assemblée générale a eu lieu à Toronto en avril dernier.
PHOTO : ISTOCK
Le parfait bouquet de  eurs aux couleurs riches et éclatantes est le résultat de nombreuses années d’un travail d’amélioration végétale.




















































































   42   43   44   45   46