Page 37 - Québec Vert Avril-Mai 2017
P. 37

                                Investir ou pas dans
un aménagement paysager ?
Lorsque vient le temps de mesurer les intentions d’investir, près de la moitié (46 %) des ménages propriétaires avec un terrain à entre- tenir sont satisfaits de leur aménagement paysager et ne prévoient pas faire de modi cations cette année. Donc, 54 % des ménages estiment que leur terrain demande des modi cations ou réfections cet été. La région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal est surreprésentée avec 64 % des ménages qui estiment avoir à faire des modi cations à leur terrain.
  AMÉNAGEMENT PAYSAGER
   TOTAL
   Région
 Âge
 MTL RMR
  QC RMR
  RESTE DU QC
  18-36
  37-52
  53-71
  72+
 n=
    600
   271
   126
   203
   121
   169
   261
  49
  46 %
 Je suis satisfait de l’état de l’aménagement de mon terrain et je ne prévois pas
de modi cation cette année.
  46%
 36%
 51%
 55%
 36%
 36%
 55%
 72%
  35 %
   L’état de mon terrain demande des modi cations
ou réfections mineures au niveau de son aménagement et je ferai les travaux moi-même.
 25%
  30%
  22%
  20%
  21%
  27%
  27%
  8%
 L’état de mon terrain demande des modi cations
ou réfections mineures au niveau de son aménagement et je ferai appel à des ressources spécialisées.
 10%
  14%
  8%
  7%
  12%
  9%
  9%
  11%
 19 %
    L’état de mon terrain demande des modi cations ou réfections importantes au niveau de son aménagement et je ferai les travaux moi-même.
 12%
  11%
  13%
  13%
  20%
  19%
  5%
  6%
 L’état de mon terrain demande des modi cations
ou réfections importantes au niveau de son aménagement et je ferai appel à des ressources spécialisées.
  7%
   9%
   6%
   5%
   10%
   9%
   4%
   3%
      Base : parmi les propriétaires avec terrain à entretenir, n=600 – Variation de plus ou moins 1 % sur le total des colonnes en raison de l’arrondissement des pourcentages
Parmi les propriétaires satisfaits de l’aménagement de leur terrain, les 53 ans et plus sont surreprésentés comparati- vement aux 18-52 ans. Nous pouvons soulever l’hypothèse que ces ménages entretiennent leur cour depuis plusieurs années, vivent dans un environnement plus mature et sentent moins le besoin d’améliorer leur aménagement.
Dans le même ordre d’idées, nous pou- vons penser que les milléniaux sont géné- ralement des nouveaux propriétaires, qui commencent donc à entretenir un terrain. En e et, comme le démontrent les résul- tats de notre sondage, cette génération et celle qui les précède (soit les 37-52 ans) présentent une plus petite proportion de ménages satisfaits de leur aménagement actuel. Près des deux tiers des répondants de ces deux groupes pensent ainsi réaliser des travaux en 2017.
Faire soi-même ou faire appel
à des ressources spécialisées ?
Parmi les ménages propriétaires qui ont un terrain à entretenir, 37 % esti- ment qu’ils feront eux-mêmes les travaux d’aménagement paysager qu’ils ont plani és, soit 25 % pour des modi cations ou réfections mineures et
12 % pour des changements majeurs.
Inversement, 17 % des ménages québécois propriétaires avec terrain qui prévoient faire des travaux d’aménagement paysager feront appel à des ressources spécialisées à l’été 2017; 10 % pour des travaux mineurs et 7 % pour des travaux importants. Cette proportion représente un marché consi- dérable pour les entreprises de l’industrie avec plus de 600 000 ménages
à travers la province1. Parmi eux, les résidents de la RMR de Montréal sont ceux qui démontrent le plus grand appétit pour ce genre de services
(23 % au total). Il est cependant important de préciser que les réponses au sondage sont basées sur des intentions d’achat; les proportions
entre les ménages qui veulent faire les travaux eux-mêmes plutôt que de les con er à des professionnels peuvent être susceptibles de varier. Par exemple, un ménage qui a indiqué vouloir faire ses travaux lui-même pourrait éventuellement faire appel à des ressources spécialisées si
la crainte de ne pas être en mesure de faire le projet survient, et vice-versa.
1. [qcvert.com/2naB1i4]
 Québec Vert | Avril - Mai 2017 37
                         PHOTO : YANN CANNO









   35   36   37   38   39